• On récolte ce que l'on sème

    Voici un des messages de matin magique, celui du 15 janvier 2010, de Marie-Pier Charron. Vous pouvez vous abonner. Je vous assure que c'est du bonheur chaque matin. Le formulaire d’abonnement est sur www.MatinMagique.com

    «Ce que l'on crée en soi se reflète toujours à l'extérieur de soi. C'est là la loi de l'univers.»
    – Shakti Gawain

    Une chose qui est évidente dans un potager, c’est qu’on récolte ce que l’on sème. Oui, on récolte ce que l’on sème. Donc si on veut récolter des carottes, par exemple, on sème des graines de carotte. Rien d’étonnant ici.

    Mais qu’est-ce qu’une graine de carotte, vraiment?

    Chose certaine, il ne s’agit pas d’une coquille vide qui aspire à devenir une carotte. Il ne s’agit pas non plus d’une graine de radis qui espère fortement se métamorphoser en carotte. Non, la graine de carottes est une graine qui contient déjà l’essence de la carotte. La magie de la nature opère et l’amène à se développer, mais tout est là dès le départ. Elle est déjà remplie de ce qu’elle deviendra.

    «On récolte ce que l’on sème.» Encore une fois, c’est le plus simple des principes, lorsqu’il est question d’un potager… Mais c’est une autre histoire de «transplanter» cette idée dans nos vies et de l’intégrer. Souvent, on fait exactement l’opposé: on sème des coquilles vides ou des graines de radis, et on s’étonne de ne pas récolter les carottes tant désirées. On sème des «j’espère bien…», des «je suis fatigué de…», ou des «pourquoi j’ai pas…» – bref, des coquilles vides qui aspirent à se remplir – et on est étonné de ne récolter que du vide. Ou des herbes indésirables dont on se serait bien passé.

    Vous voyez où je veux en venir?

    La clé magique est qu’on ne sème pas ce qu’on désire en le voulant intensément, mais en l’ayant déjà – en en étant déjà rempli. On sème ce que l’on désire non pas en le désirant, mais en portant maintenant l’essence de ce que l’on veut à l’intérieur de nous. De la même façon que la graine de carotte porte déjà en elle la future carotte.

    Pouvez-vous sentir la force de ce principe?

    Vibrez comme si vous y étiez. Pas «comme si…», en fait, car vous y êtes déjà. Dès que vous êtes véritablement habité par ce que vous voulez, la graine est en terre et commence à germer, même s’il n’y a encore rien de visible à récolter. Ainsi, continuez à vous ajuster intérieurement, cessez de forcer inutilement, laisser la magie de la nature opérer et dites un beau grand OUI aux occasions qui vous seront présentées. Ça vous dit?

    Bon week-end, et à lundi!
    Marie-Pier


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :