• Cette entrevue en privé permet de cerner rapidement la cause d'un problème qui vous préoccupe. Le rôle de la thérapeute consiste à vous aider à découvrir vos blessures et à faire le lien avec la situation insatisfaisante que vous vivez. Vous en ressortirez avec une idée plus claire des transformations qui s'avèrent indispensables à votre évolution personnelle et à votre bien-être intérieur.


    votre commentaire
  •  
    converscorpscouvert.jpg   Vos malaises et maladies ont quelque chose à vous dire
     
    Cliquer sur un des liens pour voir la conversation suggérée  
     
      votre coeur  
    votre sang votre peau vos poumons
    votre tête vos yeux votre nez
    vos oreilles votre bouche votre gorge
    vos bras vos mains votre dos
    vos seins votre estomac votre ventre
    votre sexe vos fesses vos cuisses
    vos genoux vos jambes vos pieds

     

    tiré du livre "Conversations avec mon corps", de Christiane Kolly

     


    votre commentaire
  • www.christianekolly.ch

    Décodage ?

    Mais c'est quoi ?

    Vous avez le dos qui grince parfois! Ou bien les jambes lourdes quand il fait chaud! Des maux de tête qui reviennent ou un problème de peau! Le décodage est une technique simple qui vous permet de chercher le message de votre corps puisque c'est sa manière de vous parler! Apprenez à l'écouter et à devenir votre propre thérapeute!

    Vous pouvez laisser ici vos questions, je me ferai un plaisir de vous répondre.

    Définition
    Le décodage est un outil de développement personnel. L'idée est la suivante : lorsque le corps dysfonctionne, c'est pour nous alerter au sujet d'une manière de penser, une croyance, un attitude, enfin quelque chose qui n'est pas bon pour l'évolution de l'âme qui l'habite. Et l'idée suivante est : lorsque l'âme qui habite le corps a compris le message, le corps sait aussi refonctionner normalement! Vous me direz, mais les maladies telles que cancer, sida, et autres grippes de toutes sortes? Et bien parfois l'âme n'arrivera pas à saisir et à aller plus loin, et elle s'en ira vers d'autres vies!
    Pour revenir à l'outil, il y a une procédure à suivre, des questions à se poser pour chercher les réponses et parfois, voire souvent, les trouver.
    Des pistes sur les "conversations avec ...", rubrique "La Thérapeute"

    Bien à vous

    Christiane

     
     
     

    64 commentaires
  • "Trouvons une position confortable soit assis, soit couché.

    • Fermons les yeux et imaginons que nous sommes une bouteille transparente bien ancrée à la terre.
    • Nous voyons au travers.
    • Elle a un bouchon doré.
    • Comme nous sommes cette bouteille transparente, nous voyons notre intérieur qui est très agité, comme la mer.
    • Il y a beaucoup de mouvements et de confusion.
    • Alors, lentement, nous comptons de 10 à 0 et l'eau de notre intérieur va se calmer à chaque chiffre un peu plus, jusqu'à ce qu'elle soit quasi immobile quand nous arrivons à 0.
    • Nous nous sentons bien, sereins.
    • Consciemment nous décidons d'ouvrir le bouchon doré.
    • Alors, du plus haut de l'univers, descendent des rayons de couleurs et aussi une voix.
    • Peut-être au début, nous ne l'entendons pas mais continuons sans nous décourager.
    • Nous pouvons poser des questions et la voix nous donne les réponses.
    • Continuons à dialoguer avec elle et à jouer avec les rayons de couleurs.

    Quand vous le sentez, ouvrez les yeux lentement."


    votre commentaire
  • Cet exercice est suggéré pour aider une personne à trouver calme et sérénité.

    Sur une musique douce, ou mieux un enregistrement de chants d’oiseaux, de bruits de forêt ou d’eau, vous parlez d’une voix tranquille, ni trop fort, ni trop doucement (afin que la personne ne s’endorme pas). Elle est assise confortablement, avec le dos bien droit, ou elle est couchée. Elle ne croise ni les jambes ni les bras. Et vous commencez à parler :

    Tu prends une grande respiration jusque dans ton ventre. Tu gardes l’air quelques secondes. Tu expires le plus longtemps possible (5 secondes). Une deuxième fois, inspire, garde l’air quelques instants, et expire longuement (5 secondes). Tu répètes une troisième fois (5 secondes). Maintenant, tu respires normalement (5 secondes).

    Tu détends tout ton corps (3 secondes). Tu prends contact avec ton pied gauche (3 secondes), les orteils (3 secondes), la cheville (3 secondes), le mollet (3 secondes), le genou gauche, la cuisse (3 secondes), la fesse (3 secondes). Ta jambe gauche est complètement détendue (3 secondes). La jambe droite maintenant (3 secondes), les orteils (3 secondes), la cheville (3 secondes), le mollet (3 secondes), le genou droit (3 secondes), la cuisse (3 secondes), la fesse (3 secondes). Ta jambe droite est complètement détendue (3 secondes). Tes deux jambes reposent calmement (5 secondes).

    Prends contact avec ton bras gauche (3 secondes), les doigts (3 secondes), l’intérieur de la main (3 secondes), le poignet (3 secondes), l’avant-bras (3 secondes), le coude (3 secondes), le bras (3 secondes), l’épaule jusqu’au cou (3 secondes), ton bras gauche est complètement décontracté (3 secondes). A droite maintenant, sens tes doigts (3 secondes), ta main (3 secondes), ton poignet (3 secondes), l’avant bras (3 secondes), le coude (3 secondes), le bras (3 secondes), l’épaule droite (3 secondes). Tes deux bras et tes deux jambes sont complètement décontractés (5 secondes).

    Prends maintenant contact avec le bas de ta colonne vertébrale (3 secondes), décontracte complètement chaque partie jusqu’à la taille (3 secondes). Tu montes le long du dos (3 secondes) jusqu’à la nuque (3 secondes), tu sens chaque vertèbre se décontracter (3 secondes). Tu sens la dernière partie de ta colonne vertébrale bien calme (3 secondes). Tout ton dos, de la base à la tête est bien détendu (3 secondes).

    Concentre-toi maintenant sur ton ventre (3 secondes), prends contact avec tous les organes qui s’y trouvent (5 secondes), tu montes à la taille (3 secondes) et décontractes ton estomac (3 secondes), ta poitrine (3 secondes), ta gorge (3 secondes).

    Tout ton corps est calme, tranquille (3 secondes). Tu montes le long du cou (3 secondes). Décontracte la bouche (3 secondes), la langue (3 secondes), laisse la bouche légèrement ouverte, mais continue de respirer par le nez (3 secondes). Prends contact avec tes joues (3 secondes), ton nez (3 secondes), ta mâchoire (3 secondes), tes oreilles (3 secondes), tes yeux (3 secondes), ton front (3 secondes) et tout le cuir chevelu (3 secondes). Tout ton corps est calme (3 secondes), complètement décontracté (5 secondes).

    Pour te retrouver en toi-même, tu imagines un escalier de 21 marches. Tu descends à l’intérieur de toi-même 21, 20, 19, (3 secondes), 18, 17, 16 tu descends encore, (3 secondes), 15, 14, 13, tu prends contact avec une partie profonde de toi , (3 secondes), 12, 11, 10, tu descends encore (3 secondes), 9, 8, 7, tu descends toujours (3 secondes), 6, 5, 4 (3 secondes), 3, 2,1 (5 secondes).

    Tu te retrouves dans une belle nature, tu pourras y revenir chaque fois que tu le désires (5 secondes). Regarde autour de toi (5 secondes), quelles couleurs vois-tu ? (10 secondes) Quelles odeurs sens-tu ? (10 secondes) Une douce brise te caresse le visage (10 secondes). Des oiseaux chantent (10 secondes), le vent frôle les feuilles des arbres (10 secondes), tu es bien… (10 secondes)

    Tu marches dans cette belle nature (10 secondes), prends une direction (10 secondes), que vois-tu (10 secondes), que ressens-tu (10 secondes), fais une promenade tranquille dans cet espace qui t’appartient (10 secondes). Tu sens la terre sous tes pieds (10 secondes) l’air que tu respires (10 secondes).

    Je te laisse un peu de temps pour ce voyage… (30 secondes)

    Tu vois un banc et tu t’y reposes quelques instants… (30 secondes)

    Tu vas maintenant revenir dans cette pièce… (3 secondes) Sens tes jambes, tes bras, tout ton corps (3 secondes). Doucement, quand tu y es prêt, tu ouvres les yeux… Je te laisse le temps qu’il te faut…

    Bienvenue... (fin de la détente)


    votre commentaire
  • "Dans cette histoire, les couleurs seront bleu lavande et indigo, imaginez ces couleurs (éventuellement les leur montrer) et fermez les yeux.

    • Nous respirons ensemble profondément 10 fois (comptez jusqu'à 10) et nous voilà dans un champ plein de fleurs de couleur lavande et indigo.
    • Comme elles sont belles !
    • Nous marchons parmi les fleurs qui dégagent une odeur merveilleuse.
    • Nous nous asseyons devant pour les regarder.
    • La couleur lavande est devant nous et elle communique avec nous !
    • Et voilà que nous devenons tout petits, tout petits jusqu'à pouvoir monter sur une fleur.
    • Nous respirons et nous marchons sur ses pétales.
    • Sa vibration nous calme et nous apaise (attendre 20/30 secondes).
    • Puis hop ! nous sautons en bas et atterrissons en douceur sur un tapis d'herbe indigo - comme un ciel quand le soir commence à descendre.
    • Nous nous baignons dans cet océan d'herbe, en jouant et en profitant pleinement du moment.
    • Ce sentiment de paix et d'amour est toujours là dans cette énergie lavande et indigo.
    • Nous la respirons pleinement.

    Puis quand nous décidons, nous ouvrons doucement les yeux."


    votre commentaire
  • Pour bien se relaxer, rien de tel que le “sourire intérieur ” , avec le son : NI 

    • Asseyez-vous en tailleur sur un coussin, ou au bord d’une chaise.

    Votre colonne vertébrale doit être bien droite.

    • Fermez les yeux et respirez calmement
    • Imaginez une source de lumière et de sérénité devant votre front
    • En inspirant captez cette lumière au niveau de votre tête, puis, en expirant, envoyez-là dans vos poumons
    • Répétez l’exercice 9 fois ( ou 18, ou 27 fois) jusqu’à ce que vous sentiez vos poumons légers et sains
    • Continuez l’exercice en prononçant le son NI . Veillez à prolonger longtemps la voyelle. Vous pouvez émettre le son à haute voix ou bien le prononcer intérieurement en silence.

    Les bienfaits de cet exercice : Il purifie l’énergie des poumons (organe clé de la saison métal/automne),  il stimule en profondeur l’organe et monte l’intensité vibratoire de son énergie : Les émotions négatives peuvent ainsi être éliminées.


    votre commentaire
  •  

    Par cette méthode, vous allez parvenir à parler à vos diverses personnalités en les considérant comme des vrais personnages. Vous allez négocier des solutions et des compromis avec des parties en vous qui, au premier abord, vous empêchent d'aller vers vos désirs et de réaliser vos objectifs.


    2 commentaires
  • Un autre outil pour vous aider! Cette technique déloge des bloquages créés dans le passé. Par l'imagerie mentale, vous êtes amené en état de détente profonde et guidé, par le biais de questions, jusqu'à l'état foetal. Tout en restant dans l'observation, vous entrez en contact avec certains événements de votre passé, ce qui vous permet  de faire des liens et de mieux comprendre vos conflits intérieurs. La régression consciente vous permet d'entrer en contact avec votre raison d'être, votre mission sur terre.


    votre commentaire
  • Cet exercice unique vous permet d'entrer en contact avec un aspect de vous-même tant sur le plan physique (malaise), émotionnel (émotion refoulée) que mental (croyance). Vous vivrez l'expérience du lâcher prise en demeurant l'observateur de la perception ressentie. Vous découvrirez l'utilité de la présence de cet aspect en vous. Cette technique réduit considérablement le stress causé par des émotions refoulées.


    votre commentaire
  •  
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    votre commentaire
  •  

    Les chakras, c'est quoi,
    synthèse de Christiane Kolly

    Lien 

    1 commentaire
  • Petit manuel des urgences
    quand les secondes comptent

    Lien

    votre commentaire
  • Que faire avec les peurs ?
    D'abord, ce que je peux vous conseiller, c'est de les voir comme autant de petits personnages que vous avez créés, qui font partie de vous, qui vous ont aidés dans des moments de votre vie à ne pas sentir les blessures, et à porter ces masques qui permettent de survivre, par la fuite ou par l'affrontement, le courage cachant parfois très bien d'énormes peurs.
    Ils auront besoin d'être apprivoisés, ces petits personnages, comme des enfants qui seraient restés en plan quelque part, d'être aimés et petit à petit d'être comme réintégrés à vous, ramenés au présent.
    Comment? Dans le quotidien, dans les situations, être observateur de soi-même, accepter d'avoir peur, aller voir ce que ça cache!
    Parce que la bonne nouvelle, c'est que derrière les peurs, se cache toujours un désir, voire un besoin non comblé.
    C'est parfois douloureux d'ouvrir la blessure. Mais comme elle était mal cicatrisée, en l'ouvrant, souvent des larmes vont la nettoyer. Ainsi elle pourra ensuite guérir et devenir juste une mémoire dans votre mental.
    Et vous irez de plus en plus vers l'harmonie et la sérénité.
    Bien à vous

     


    votre commentaire
  •  

    Les gestes qui sauvent 

    J'ai créé (recopié est plus juste) un manuel qui m'a été envoyé du Canada.

    Je le trouve bien utile alors, profitez-en.

    Bien à vous!


    4 commentaires