• Le technicien mort gelé

    L’événement : enfermé par mégarde dans un puissant réfrigérateur roulant.
    L’émotion : je vais mourir de froid.
    L’environnement : la réfrigération est en panne, il fait environ 20 degrés à l’intérieur.
    L’hypothalamus : rien à signaler, il y a de l’air et de l’espace, température normale.
    Le limbique sélecteur : OK, l’hypo, il ne te manque donc rien pour être heureux.
    Le limbique émotionnel : j’enregistre que tout va bien.
    Le néo-cortex : j’ai peur, je vais mourir de froid, c’est une certitude.
    Le limbique émotionnel : c’est toi le patron, tu as donc certainement raison.
    Le limbique sélecteur : hé ! l’hypo, il faut mourir. Agis immédiatement.
    L’hypothalamus : bien reçu, j’arrête progressivement toutes les fonctions.

    L’organisme est capable de se suicider simplement parce que sa mémoire, ses émotions lui fournissent des informations fausses, un souvenir d’échec majeur ayant engendré une émotion très négative occultée.

    Loin de moi l'idée de vous effrayer, c'est un cas extrême, mais ça illustre bien qu'il est important, voire urgent d'aller déloger ces émotions qui nous perturbent


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    booobooob
    Dimanche 27 Septembre 2009 à 18:08
    Bon je vais aller voir ce qu'est le rastafarisme!
    2
    ChristianeKolly Profil de ChristianeKolly
    Dimanche 27 Septembre 2009 à 18:14
    Bon je vais aller voir ce qu'est le rastafarisme!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :