• La Poularde

    Je suis assise, seule à la table de ce restaurant. La Poularde, c'est le nom du lieu. Curiosité locale, il y a des dames, enfin des jeunes filles des pays du Magreb, puisque derrière moi ça parle arabe. Du Magreb ou alors ce sont de belles blondes slaves!

    Et les mâles de la région viennent se rincer l'oeil, puisque les artistes se produisent au cabaret du même établissement. Se rincer l'oeil disais-je, ou se faire caresser la jambe, non sans avoir offert de bon coeur une coupe de mauvais champagne à la charmante et acorte dame. S'il est plus généreux, il peut se retrouver à part, éloigné des regards, avec la dame qui lui fera alors des jeux de langue dignes d'une glace à la fraise léchée jusqu'à ce qu'il ne reste que le petit bâton.

    Si elles sont besogneuses, elles peuvent même emmener le monsieur dans leur chambrette et ainsi récolter davantage du fruit de leur application.

    Ce qui se passe dans la tête de ces dames, je suppose que le moteur c'est l'argent? Je suppose aussi que certaines doivent aimer l'exercice. C'est une réflexion que je ne ferai pas.

    Par contre, les hommes? Grande question? Ils paient des services? Ils ont le pouvoir d'exiger? Ou alors ils se font accroire qu'ils plaisent, puisque ces dames ont quand même une marge de manoeuvre. C'est comme un terrain de travail où les règles ne sont pas écrites. Il paraît qu'il y en a même de ceux qui épousent, pour éviter à la demoiselle en détresse de retourner dans sa misère natale? Habileté de ces dames, certainement, mais une forme de survie aussi? Et les hommes fondamentalement ne rêvent-ils pas tous de sauver des demoiselles en détresse?

    J'ai dévoré mon carpaccio de boeuf, eh oui, je suis assez carnassière dans mon genre. Et puis petit assortiment de fromage. J'ai pris d'abord deux décilitres de pinot noir du pays. Finalement, pour le fromage, j'en ai demandé un troisième.

    Me voilà devant mon ristretto! Et les hommes parlent fort. Je suis la seule femelle cliente de l'établissement. Ils vont bientôt changer de chambre et moi je vais rentrer chez moi, puisque je ne suis ni dame de nuit, ni cliente de dame de nuit!


  • Commentaires

    1
    visiteur_Mamou
    Samedi 17 Novembre 2007 à 11:44
    Il est magnifique cet abécédaire!! Grand bravo Barbara!!
    2
    pikkendorff
    Lundi 12 Octobre 2009 à 15:47
    L'Homme est génétiquement un chasseur. Comme tout prédateur, il chasse d'abord les plus faciles. La Femme est une de ses proie, ainsi lui commande son petit matériel génétique.

    Patrick
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :