• "Notre plus grande peur n’est pas que nous soyons inadéquats.
    Notre peur la plus profonde est que nous soyons puissants au-delà de ce qui est mesurable.
    C’est notre lumière, pas notre obscurité, qui nous effraie le plus.
    Nous nous demandons : « qui suis-je pour être brillant, merveilleux, talentueux, fabuleux "
    En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?
    Jouer petit ne sert pas le monde.
    Se rétrécir devant les autres pour qu’ils ne se sentent pas en insécurité
    ne fait pas preuve d’une attitude éclairée.
    Nous sommes tous voués à briller, comme le sont les enfants.
    Nous sommes tous nés pour manifester la Gloire de Dieu qui est en nous.
    Ce n’est pas le sort de quelques-uns d’entre nous, c’est le sort de tout un chacun.
    Et quand nous laissons notre propre lumière briller, nous donnons, sans en être conscients,
    la possibilité aux autres de faire la même chose.
    Quand nous sommes libérés de notre propre peur,  
    notre présence libère automatiquement les autres."
    Texte de Martha Williamson


    votre commentaire
  • Vous allez assister à quelque chose d'aussi impressionnant sur le plan technique, que sur le plan du chant. Il s'agit d'un groupe de gens, TOUS PURS AMATEURS.
    Ils ne se connaissent pas puisque vous verrez en bas de l'écran s'inscrire la partie du monde dans laquelle ils chantent AVEC LES AUTRES ! C'est là qu'intervient la performance technique : un groupe de techniciens bénévoles a accepté de se prêter au jeu, et se sont occupés de filmer et prendre le son (d'une pureté remarquable pour des engeristrements faits en extérieur...)
    A l'arrivée, une merveille musicale, technique, et un symbole tellement fort sur tout ce que peut apporter la musique aux gens du monde entier, qui sont capables l'espace d'un instant de parler la même langue, ressentir les mêmes émotions.... DU TRÈS TRÈS BEAU qui nous permet de garder quelques espoirs sur le genre humain....


    votre commentaire
  • Voici le blog de ce film. En résumé, seules 4 personnes sur 10 ont un revenu qui vient de leur travail, 3 ont un revenu qui vient de leur famille (enfants et jeunes) 2 vivent de leur retraite ou de leurs rentes et 1 sur 10 vit du chômage ou de l'assurance sociale!


    7 commentaires
  • Extrait

    Le chemin d'Angélique a été tortueux. Les hommes, les enfants, l'argent, le sexe, le bon dieu, elle avait fait un sacré mélange et en même temps tout séparé, pensant que ces différents aspects de sa vie étaient inconciliables. Mais la bête avait fini par prendre toute la place, alors elle l'a d'abord perçue, puis elle l'a traquée, domestiquée, apprivoisée, tolérée pour finalement la diluer en elle, la honte.

     

    Christiane Kolly est née dans un petit village de Suisse romande, dans les années cinquante. Elle décrit ici les méandres de la vie d'une femme avec ses différentes contradictions, la difficulté relationnelle entre mère et fille, la non moins difficulté d'élever les enfants seule, avec une vie de travailleuse, une vie de mère et une vie de femme à gérer...  

    Support independent publishing: Buy this book on Lulu.


    4 commentaires

  • votre commentaire
  • Croyez-vous vraiment que pour continuer d'exister, il faille continuellement croître, et vraisemblablement, être meilleurs que les autres qui eux, s'ils ne croissent pas, meurent?

    Il y a peut-être une autre solution :

    la décroissance ...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires